Ville de Seclin
Accessibilité
Nous contacter

Depuis le débarquement de juin 1944, les alliés avancent. Les Nazis sont en déroute. À Seclin, ce 2 septembre 1944, notre commune et ses habitants vont vivre une journée dramatique. A la veille de leur libération, 33 Seclinois et Seclinoises seront assassinés après une expédition punitive des SS, 28 seront tués au lieu-dit de La Potasserie. 77 ans plus tard, la Commune souhaite réfléchir, avec les familles, à un lieu de mémoire digne de leur sacrifice.

 « Je me souviens, se remémore avec émotion Roger Mille, Conseiller délégué aux Seniors et aux Affaires Patriotiques, en charge des cimetières, J’avais 9 ans, je me souviens des corps, sur le sol de la salle des fêtes. Je n’ai plus jamais oublié, jamais ! ».

Proposer un lieu de mémoire, avec les familles

Depuis cette tragédie, les corps de Noël Andrieux, Edouard Bigotte, Roger Bouvry, Paul Chrétien, Paul Delecourt, Alfred Dupont, Fernand Dupont, Emile Duthilleul, Alphonse Gérard, Achille Godon, Joseph Gossart, Simone Hespel-Thibaut, Joseph Hugot, Georges Mangez, Emile Marcy, Marcel Saudemont, Désiré Sel, André Vandenbussche sont enterrés dans le cimetière de Burgault. « La municipalité souhaite leur rendre une sépulture digne, confie Roger Mille. Ils méritent notre respect, nous avons toutes et tous un devoir de mémoire envers nos compatriotes tombés sous la barbarie Nazie. Rappeler qui ils sont. Ne pas les oublier ! »

Dans cette perspective, la Municipalité invite les familles des fusillés de la Potasserie à contacter la Mairie afin de recueillir leurs avis, échanger sur leurs idées d’une possibilité de mise en place d’un lieu de mémoire, d’un carré des fusillés. Retrouvez ci-dessous des interviews de Simone Carlier, Jean Choquet, Gérard Pau, Roger Mille. Ils relatent leurs souvenirs de la Libération de la Ville de Seclin, le 3 septembre 1944. Interview : Damien Bancal / Ville de Seclin

DEVOIR DE MÉMOIRE
Le 6 juin 1944, les alliés débarquent en Normandie. Au même moment, plusieurs résistants, dont ceux du mouvement V. D. N, sont fusillés par les SS au Fort de Seclin. Les familles l’apprendront quelques semaines et mois plus tard. 69 résistants seront assassinés jusqu’au 24 août 1944. 24 heures aprés le dernier peloton d’execution, Paris retrouve sa liberté. Les Nazis, dans leur débacle, multiplient les crimes. A Seclin, les chars britanniques se font entendre dans la campagne du Mélantois. Le 2 septembre, les SS tentent de détruire des stockages alimentaires existants situés dans les entrepôts de la filature Guillemaud. Alors que des soldats allemands traversent la ville en moto, des tirs se font entendre. Les SS fuient, mais reviennent rapidement pour se venger. 33 Seclinois et Seclinoises seront arrêtés. Ils sont tous originaires de la rue d’Houplin. Ils seront abattus, sans autre forme de procès, au lieu-dit de La Potasserie. Un seul survivant, Gaston Duthilleul. Il avait alors 22 ans. Seclin sera délivré le 3 septembre 1944.

Les familles sont invitées à contacter Mr Roger Mille, conseiller délégué aux Seniors, aux Affaires patriotiques, également en charge des cimetières. L’élu propose une permanence sur rendez-vous chaque 1er vendredi du mois, de 9h à 12h, à l’Hôtel de Ville. Rendez-vous : 03.20.62.91.13 ou par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Ville de Seclin
Hôtel de Ville
89 rue Roger Bouvry
59113 Seclin
Localiser


Tel: 03.20.62.91.11
Fax: 03.20.62.91.48
Nous écrire
Ouvert du Lundi au Vendredi :
8h-30 à 12h
13h30 à 17h

Le samedi de :
8h30 à 12h
Nos partenaires
Office de Tourisme de Seclin et Environs Groupe Hospitalier Seclin La MEL Lille