Ville de Seclin
ACCEO
Accessibilité
Nous contacter

La municipalité de Seclin a engagé une réflexion sur l’avenir du développement durable de la commune lors du dernier conseil municipal du 8 octobre. Au programme, des projets qui visent à améliorer le quotidien des Seclinois tout en préservant l’environnement et la biodiversité du territoire.

La Ville a aussi sollicité des « garanties » au SMALIM et à la société Aéroport de Lille à propos  du projet de modernisation de l’aéroport Lille-Lesquin : des avions moins bruyants ; des stations de mesure de bruit renouvelées ; le gel des avions de nuit et de fret ; des trajectoires plus adaptées au bien-être des populations riveraines ; des nouveaux réseaux de transport en commun… « Il s’agit d’accompagner le projet afin de réduire les nuisances des avions qui survolent la commune », a expliqué Olivier Lemaître,  adjoint délégué à l’Urbanisme, la Mobilité, les Travaux, et la Qualité de l’Espace Public.

Pour M. le Maire, François-Xavier Cadart, il s’agit d’un enjeu économique et touristique « primordial », tant pour la MEL que pour la région. « Le taux de croissance du vol aérien depuis la création de l’aéroport, est de 4% par an. Un aéroport, c’est un outil de développement au bénéfice du territoire. Le projet vise à accompagner la croissance des usagers. Refuser la mise en sécurité, c’est acter la mort de l’aéroport » a-t ’-il précisé.

Malgré les différences d’approches entre le groupe majoritaire et le groupe minoritaire, la délibération a été acquise à la majorité.

Développement durable

La transition énergétique était au cœur du projet proposé par Stéphanie Gaudefroy, adjointe déléguée au Développement Durable : des luminaires LED avec des gradations différenciées selon le lieu et l’heure, ou encore des candélabres autonomes alimentés par des panneaux photovoltaïques. Moins de lumière artificielle le soir, une meilleure qualité de vie pour la biodiversité.

Ainsi, il a été adopté une demande subvention à la Métropole Européenne de Lille (MEL) pour financer ces travaux qui permettront d’atteindre 50% de réduction de la dépense énergétique de l’éclairage public en 4 ans. Pareil pour la commission urbanisme, l’instauration de « tourne-à-droite » pour les cyclistes aux feux tricolores facilitera les trajets en ville des utilisateurs de vélos.

Les citoyens s’activent pour Seclin

Une application de signalement citoyen, c’est un moyen de pouvoir signaler aux services techniques tous les problèmes de voirie ou d’aménagement du territoire. Selon Olivier Lemaître, « le fonctionnement de cette application est très simple. Si, par exemple, nous voyons une plaque d’égout manquante, nous pouvons la prendre en photo et l’envoyer sur l’application. Cette information sera transmise directement aux services techniques ». En réponse aux interrogations exprimées par l’opposition sur le bon fonctionnement de cette initiative, l’adjoint aux travaux souligne « ce n’est en aucun cas du flicage. Il ne s’agit pas de signaler ses voisins ou leurs voitures, mais de participer activement à l’aménagement de la ville et à la qualité du cadre de vie. Cela permettra aux services techniques municipaux de réagir plus rapidement au bon endroit ».

Dans la même optique de citoyenneté active, les séniors sont eux aussi des acteurs impliqués dans la vie quotidienne de la commune. Afin de favoriser le dialogue et l’échange avec les habitants de Seclin, la création d’un Conseil des Sages a été acquise à l’unanimité. « Nous avons fait appel aux personnes de 55 ans et plus qui souhaitent accorder du temps à la réflexion collective. Ils pourront conseiller le Maire et le Conseil Municipal sur les actions communales », a expliqué Marie-Chantal Rachez, adjointe déléguée à l’Action Sociale et à l’Intergénérationnel.

Voici les 13 personnes qui ont souhaité faire partie du Conseil des Sages : Marc Colpier, Philippe Delahaye, Gérard Dujardin, Jean-Marie Leroy, Pascal Mangez, Anny Nuns, Geneviève Lensel, René Dennel, Marie Madeleine Poppe, Régine Samyn, Jean-Jacques Vallegant, Brigitte Vandenberghe, Christian Vasseur.

Des initiatives solidaires

Le Conseil Municipal a accordé une subvention de 500€ à l’association Cœur de Chalinoux qui vient en aide aux chats errants et lutte contre leur prolifération. Bien que située à Emmerin, l’association a ainsi pris en charge, depuis un an, 84 chats dans différents quartiers de Seclin. Les chats accueillis sont soignés et stérilisés. Le travail de l’association contribue à éviter les nuisances sonores et olfactives que peuvent occasionner les chats errants.

Une subvention de 300€ a été accordé à l’épicerie solidaire « Le Bol d’Air » afin d’aider un couple de bénéficiaires. Cette aide permettra de remettre en service l’électricité dans le logement. David Weksteen, conseiller délégué à la Démocratie et l’Ecologie Participative, a salué le fait de « préserver le couple pour lui accorder la dignité qu’il mérite ».

Enfin, le Comité de Quartier de Burgault a reçu une subvention de 300€ pour leur braderie, organisée le 3 octobre, dans le cadre de l’accompagnement des associations.

Une minute de silence

Suite au décès de Raymonde Van Gheluwe, ancienne résidente de l’EHPAD, les élus du Conseil Municipal ont observé une minute de silence à 20 heures en l’honneur de sa mémoire au moment même où des lanternes étaient allumées face à l’Hôtel de Ville sur la Drève par la famille et les Seclinois présents.   

Ville de Seclin
Hôtel de Ville
89 rue Roger Bouvry
59113 Seclin
Localiser


Tel: 03.20.62.91.11
Fax: 03.20.62.91.48
Nous écrire
Ouvert du Lundi au Vendredi :
8h-30 à 12h
13h30 à 17h

Le samedi de :
8h30 à 12h
Nos partenaires
Office de Tourisme de Seclin et Environs Groupe Hospitalier Seclin La MEL Lille