Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Caravanes : le coup de gueule du maire

Caravanes : le coup de gueule du maire


Après les 40 caravanes de vendredi dernier au stade Jooris, après leur réinstallation mardi rue Gernez-Rieux à La Mouchonnière, une nouvelle vague de 50 caravanes a détruit le grillage d’enceinte du stade Jooris ce jeudi 18 juillet après-midi. La Police Municipale a même été bousculée par les gens du voyage, et a déposé plainte auprès de la Police Nationale ! Le maire, Bernard Debreu, exprime son exaspération.

Seclin en règle avec la loi

« Seclin et les Seclinois sont précurseurs en matière d’accueil des gens du voyage, puisque notre ville comprend une aire officielle depuis la fin des années 1990 (près du Domaine Napoléon) ! Seclin est donc en règle avec la loi… contrairement à d’autres communes, mais nous subissons trop souvent, et en ce moment quotidiennement, les intrusions illégales de caravanes dans les lieux publics.

C’est injuste, épuisant, et tout simplement insupportable. Insupportable pour les Seclinois qui en subissent les conséquences (les bénévoles du club de foot, les habitants de La Mouchonnière, etc…), insupportable pour les élus que nous sommes, et pour les personnels de la Ville qui passent leurs journées à devoir courir d’urgences en urgences, alors que leur rôle est de répondre aux besoins des Seclinois en matière de services publics.

Une action immédiate

Face à cette situation révoltante, nous agissons immédiatement.

Dès que des caravanes arrivent, nous appelons la Police, habilitée à relever les plaques d’immatriculation de ceux qui commettent ces installations sauvages. Nous envoyons dans la foulée une demande d’arrêté d’expulsion au Préfet… qui signe rapidement dans la mesure où nous avons une aire d’accueil officielle des gens du voyage. Une fois cet arrêté signé, il est affiché sur site, et les caravanes ont 24 heures pour partir. Si elles ne s’en vont pas d’elles-mêmes, nous sollicitons l’intervention des forces de l’ordre pour l’expulsion.

En général, les caravanes ne restent donc que 3 à 5 jours… 3 à 5 jours de trop ! Il faut que cela cesse ! »